Le travail des artistes au Québec est-il payé à sa juste valeur?


Après une consultation auprès de 400 artistes et artisans du milieu audiovisuel, l’IRIS (Institut de recherche et d’informations socio-économiques) publie une recherche qui vient contredire le mythe de l’artiste subventionné vivant aux crochets de l’État. Bien au contraire, la précarité est devenue une norme de condition de travail dans ce secteur de l’industrie comme le démontre Francis Fortier, auteur de la note socio-économique.
 
Vous pouvez consulter et télécharger le document en cliquant ici.