Revue de presse de l’été


Maintenant que la session commence, voici une revue de presse (non exhaustive) de l’été dans le monde de l’éducation et de la politique pour vous mettre à jour!
 
Cliquez sur les titres pour accéder aux articles complets (certains demandent un abonnement).
 
 
 
 

Mouvement étudiant

Sherbrooke

16 mai – Un premier cégep encadre le droit de grève

Le Cégep de Sherbrooke crée un important précédent en adoptant un règlement encadrant le droit de grève de ses étudiants. Alors que Québec a écarté l’idée de légiférer en la matière, l’établissement y va de ses propres modalités pour assurer la sécurité de tous et de ses installations.

 

Ailleurs

16 mai Un temps d’arrêt avant la rentrée

La conclusion de la grève étudiante ne signifie toutefois pas la fin de la lutte contre l’austérité libérale, scandent tour à tour les étudiants et les syndicats, qui s’entendent sur l’objectif à atteindre, mais pas nécessairement sur la manière d’y parvenir.
 

26 mai – Hausse des droits de scolarité contestée à l’Université d’Ottawa

Les étudiants de l’Université d’Ottawa réclament un meilleur financement public alors qu’une dixième hausse des droits de scolarité en dix ans sera appliquée à l’automne. Selon le porte-parole de la Fédération étudiante de l’Université d’Ottawa, la hausse depuis 2006 dépasse l’inflation.
 

10 juin – La « volonté de casser les manifestations » dénoncée par la Ligue des droits et libertés

La Ligue des droits et libertés affirmait dans un rapport publié le 10 juin que le droit de manifester au Québec est en péril à cause des répressions constantes depuis 2012. Elle a recensé près de 7000 arrestations depuis mars 2011, donc 78% pour des infractions à des règlements municipaux ou au Code de la sécurité routière. Selon la professeure Lucie Lemonde, qui a participé à l’écriture du rapport, les conditions d’arrestations sont exagérées pour des gens qui pour la majorité n’ont rien fait.

Le rapport conteste également le lien entre les manifestations sans itinéraire et les arrestations de masse : « Les manifestations tolérées portaient sur le service postal, l’assurance emploi, le droit au logement, la charte des valeurs. Les manifestations réprimées portaient quant à elle sur la cause étudiante, la brutalité policière, ou sur des enjeux liés aux luttes écologiste et anticapitaliste ».
 

19 juin – Une étudiante est suspendue pour un an

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) a suspendu pour un an l’étudiante Justine Boulanger pour avoir participé à des levées de cours l’an dernier.
 

4 juillet – Arrêtés pour un carré rouge – La Commission des droits de la personne porte plainte contre la police de Québec

La police de Québec a arrêté des dizaines de manifestants pacifiques pour la simple raison qu’ils portaient un carré rouge au cours du printemps étudiant de 2012, vient de trancher la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) après une enquête de trois ans.

C’est la première fois au Québec, et peut-être au Canada, qu’un tribunal se penche sur un cas présumé de discrimination liée aux convictions politiques de citoyens. Le Tribunal a déjà donné raison à des gens qui se plaignaient de discrimination basée sur la race, sur l’orientation sexuelle, sur le statut social ou sur un handicap, par exemple. Mais la discrimination basée sur les convictions politiques n’a jamais été démontrée.
 

22 juillet – Deux nouvelles assos pourraient naître des cendres de la FEUQ

Au moins une, sinon deux nouvelles associations étudiantes nationales devraient renaître des cendres de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) en septembre. Les représentants d’associations des différentes universités du Québec ont en effet des réunions régulières durant tout l’été afin de jeter les bases de ces nouvelles structures.
 

6 août – L’association des étudiants de l’Université du Cap-Breton déclare faillite

L’association des étudiants de l’Université du Cap-Breton déclare faillite un mois après avoir perdu en cour contre la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants (FCEE).
 

19 août – L’ASSÉ se prépare pour un automne chaud

L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) se prépare pour un automne chaud, alors qu’elle tiendra un vaste rassemblement en éducation les 26 et 27 septembre dans la métropole. L’objectif: poser les bases de la collaboration entre les divers syndicats et associations étudiantes et «réfléchir collectivement au plan d’action et aux revendications à mettre de l’avant pour contrer le désinvestissement et les réformes dans le milieu de l’éducation», selon le document Rassemblement syndical en éducation rendu public mardi.
 

Austérité et coupures

3 juin – L’Université Laval met à pied 150 employés et fustige François Blais

L’Université Laval annonce devoir mettre à pied 150 employés à Québec. Dans un communiqué au ton incisif qui vient tout juste d’être envoyé, l’institution indique être réduite à agir de la sorte parce que «contre toute attente, le ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, M. François Blais, s’oppose aux bonnes pratiques comptables et crée un trou de près de 11 M$» dans son budget.
 

4 juin Les régions durement frappées par l’austérité

Selon une étude de la coalition « Touche pas à mes régions! », le gouvernement libéral ne respecte pas sa propre Loi sur l’occupation dynamique du territoire. Des 71 études répertoriées pendant l’étude, 51 dérogeaient des engagements de la Stratégie gouvernementale 2011-2016 visant à assurer l’occupation et la vitalité des territoires. Selon Québec Solidaire, le démantèlement des régions par les libéraux est clair.

Le rapport
 

4 juin – Le secondaire paie aussi pour l’austérité

Une manifestation contre les mesures d’austérité du gouvernement Couillard regroupant une soixantaine d’élèves du pavillon Montcalm de l’école Mitchell-Montcalm s’est déroulée jeudi dernier. La direction a collaboré pour la sécurité des jeunes, sans pour autant endosser l’action.
 

8 juin – Une large coalition de parents dénonce les coupes en éducation

Mettre des visages sur les compressions en éducation, c’est ce que souhaite faire la Coalition des parents pour l’école publique, un regroupement historique qui réunit sous une même bannière les parents de quatre commissions scolaires de Montréal et des environs.

Réunies à l’occasion d’un grand pique-nique familial dimanche midi, quelques centaines de personnes, dont plusieurs enfants, en ont profité pour dénoncer, une fois de plus, les réductions budgétaires que l’on observe depuis quelques mois dans le milieu scolaire.
 

12 juin – Compressions : moins de charges de cours à l’Université de Sherbrooke

Pour l’année scolaire 2015-2016, il y aura 167 charges de cours de moins à l’UdeS. Vous pouvez entendre à ce sujet le président du Syndicat des chargés de cours de l’UdeS, André Poulin, en cliquant sur le lien ci-dessus.
 

13 juin – Une autre manifestation contre l’austérité

Samedi dernier, plusieurs groupes et syndicats ont participé à une manifestation proposée par l’ASSÉ en marge du congrès du Parti libéral du Québec, à Montréal. Environ 100 personnes était présentes selon les estimations du SPVM. Le 14, c’était au tour des grandes centrales syndicales de se présenter au Palais des congrès pour faire entendre leurs revendications.
 

14 juin – Les cégepiens veulent connaître l’impact des coupes du gouvernement

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) a commandé une recherche pour analyser l’impact des compressions budgétaires du gouvernement Couillard sur la persévérance scolaire et l’offre des services aux étudiants.

Antoine Côté, le nouveau président de la FECQ, a dénoncé la récente vague de coupes effectuées par le gouvernement libéral qui, selon lui, ont un impact direct sur les services.
 

7 juillet – Régime minceur à l’Université du Québec

Le siège social de l’Université du Québec, situé dans le quartier Saint-Roch, pourrait être privé de 1 million $, ce qui représente une coupe de 7% du budget total.
 

14 juillet – Les Forums jeunesse préparent leur réplique

Non seulement les Forums jeunesse refusent de mourir, mais ils comptent bien persuader le premier ministre d’accepter un projet qui pourrait déboucher sur de nouveaux financements, en plus de les engager dans les discussions entourant la future politique jeunesse.
 

16 juillet – Nouvelles coupes en enseignement des sciences

La cloche de la fin des classes résonnait encore que de nouvelles coupes budgétaires frappaient le milieu québécois de l’enseignement de la science et de la technologie. Le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR) a en effet annoncé à la fin du mois dernier qu’il suspendrait pour un an les activités du Centre de développement pédagogique (CDP), une décision qui inquiète le milieu de l’enseignement.
 

6 août – Québec désapprouve l’abolition de la banque de données des statistiques officielles

Carlos Leitão « n’est pas à l’aise » avec la décision de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) d’abolir une importante base de données. Le cabinet du ministre des Finances assure examiner des solutions pour assurer la viabilité de la Banque de données des statistiques officielles (BDSO) sur le Québec.

L’ISQ a annoncé que le site Web de la BDSO serait mis hors ligne dès le 19 août, invoquant des contraintes financières. Faisant office de guichet unique pour un très vaste éventail d’indicateurs, cette banque est utilisée par des employés du gouvernement, des chercheurs, des étudiants et des journalistes.
 

7 août – 150 emplois échappent au couperet

Après de longues et ardues négociations avec le gouvernement du Québec, l’Université Laval a trouvé une solution pour sauver 150 emplois menacés par des compressions budgétaires de 58 millions $
 

9 août – Guerre à l’austérité : l’ASSÉ entraîne ses troupes

L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) a tenu un camp de formation à Trois-Pistoles. L’objectif, pour l’ASSÉ, était de préparer ses membres à la campagne de mobilisation contre les politiques d’austérité du gouvernement Couillard, qui sera lancée cet automne.
 

12 août – L’austérité: pas à l’université!

Chronique de Martine Desjardins.
 

17 août – Les jeunes risquent de faire les frais de la réorganisation

Les organismes jeunesse commencent à déposer, dans un contexte de « rigueur budgétaire », leurs mémoires en vue de la consultation pour une nouvelle politique québécoise sur la jeunesse. Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ) demande une fois de plus au gouvernement du Québec de faire marche arrière dans la réorganisation de différents services.
 

20 août – Universités à court de professeurs

Soumises à des coupes budgétaires de 737 millions $ depuis trois ans, les universités québécoises ne parviennent plus à embaucher les professeurs dont elles ont besoin. Plusieurs centaines de postes de professeurs resteront vacants pour la rentrée, a appris Le Journal.

L’Université de Sherbrooke accuse 82 postes de professeurs non comblés. C’est plus que jamais, convient la rectrice Luce Samoisette. «On a pris une entente avec nos syndicats pour ne pas pourvoir ces postes à cause des compressions budgétaires qui nous ont été imposées.»

Pour la 1re fois, l’effectif professoral diminue à Sherbrooke alors que la clientèle étudiante augmente, signale le vice-recteur Alain Webster.
 

24 août – Le mouvement anti-austérité tente de s’inspirer du printemps 2012

Les différents leaders syndicaux misent sur les alliances pour que le mouvement de lutte contre l’austérité du gouvernement libéral crée un véritable raz de marée cet automne. Ils ont exposé des bribes de leur stratégie dimanche matin dans le cadre de l’Université populaire des Nouveaux Cahiers du socialisme.

Une vidéo présentant les manifestations de casseroles du printemps 2012 a ouvert l’atelier de l’Université populaire. « Ce ne sont pas les organisations, comme Québec solidaire, qui font le mouvement, même si elles aident. C’est le mouvement populaire qui est au centre de l’action », a lancé Pierre Beaudet, sociologue et professeur à l’Université d’Ottawa, sous l’oeil attentif du député solidaire Amir Khadir.
 

Recherche

25 mai – La présidente de l’ACFAS dénonce les coupes du fédéral dans le domaine de la recherche

Au début du 83e congrès de l’ACFAS, à Rimouski, la présidente de l’association a dénoncé les diminutions de budgets et les pertes d’emplois reliés aux sciences. De plus, elle a exprimé son incompréhension devant les obstacles rencontrés par les chercheurs pour communiquer entre eux et avec les médias.
 

3 juin – 8 M$ pour de nouvelles infrastructures scientifiques à l’UdeS

Les étudiants et chercheurs du département de physique de l’UdeS profiteront « d’infrastructures de recherche uniques au Canada » dans le domaine des technologies quantiques de l’information. Ce nouveau projet, nommé Nouvelle initiative pour l’avancement de la science et des technologies quantiques de l’information (NIQUIST), sera possible grâce à la contribution de la Fondation canadienne pour l’innovation, le gouvernement du Québec, l’UdeS et d’autres partenaires. Des chercheurs de McGill et Concordia travailleront avec ceux de Sherbrooke.
 

25 juin – Un nouveau pôle de développement de médicaments voit le jour

L’Institut de pharmacologie de Sherbrooke (IPS) accueillera un nouveau pôle de développement de médicaments au Québec.

Le Centre for Drug Research and Development (CDRD), un centre canadien entièrement intégré de développement et de commercialisation des médicaments, et l’Université de Sherbrooke s’unissent pour ce projet.
 

29 juin – Un chercheur de l’Université de Sherbrooke s’intéresse à l’impact des pesticides sur les cancers

Le professeur Luc Gaudreau, chercheur à l’Université de Sherbrooke, et son équipe étudient dans son laboratoire une vingtaine de pesticides pour mieux connaître leur effets sur la santé humaine, notamment sur le développement de certains cancers. Par exemple, certains pesticides ont une influence sur les risque de cancer du sein car ils font augmenter le niveau d’oestrogène.

L’article nous rappellent l’importance de laver les fruits et légumes avant de les consommer et ainsi d’éviter la source la plus importante d’ingestion de pesticides.

 

29 juin – Il veut trouver le remède miracle contre la douleur

Philippe Sarret, le directeur du Réseau québécois de recherche sur la douleur à l’Université de Sherbrooke, pourrait révolutionner le monde de la médication antidouleur avec ses travaux. « Le produit développé par le professeur Sarret et son équipe est un analgésique qui influerait directement sur le cerveau et, pris à plus petites doses, entraînerait également moins d’effets secondaires ». La morphine et ses dérivés, les opiacés, qui sont utilisés depuis plus de 200 ans seraient donc mis au rancart.

Parmi les effets secondaire de la morphine, il y a la constipation, des nausées, de la somnolence, une dépendance à long terme et de la détresse respiratoire. Les nouveaux médicaments pourraient être disponibles d’ici 10 ans.
 

30 juin – 600 000 $ au profit de la recherche à l’INRS

Une collecte de fond lors de la 22e fête champêtre de la Fondation Universitaire Armand Frappier de l’INRS a permis de récolter 600 000$ pour l’institution. « Cette 22e édition témoigne de ce désir grandissant qu’ont les décideurs de notre province d’enrichir notre collectivité en investissant dans la recherche, souligne madame Amar, directrice générale de la Fondation. Ce gala confirme également le rôle primordial que joue la philanthropie au Québec pour bâtir un avenir meilleur pour tous » ajoute-t-elle.
 

4 juillet – Les jeunes pousses technos au bûcher de l’austérité

Réussir à faire franchir une technologie innovante des portes des laboratoires des universités et des centres de recherche jusqu’à sa commercialisation relève de l’exploit. Or, ce tour de force devient encore plus laborieux lorsque les sociétés de valorisation de la recherche universitaire voient leur mince marge de manoeuvre budgétaire fondre comme neige au soleil.
 

8 juillet – Une cote excellente pour le CRCHUS

Le Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CRCHUS) a reçu la cote globale excellente du Fonds de recherche du Québec – Santé pour son renouvellement de statut de Centre grâce à ses performances scientifiques, ses orientations, sa structure opérationnelle, son fonctionnement et sa gestion. Les six axes de recherche autour desquels s’articule le CRCHUS ont eux aussi été remarqués, recevant des cotes variant d’excellentes à exceptionnelles. «Les objectifs organisationnels du CRCHUS sont ambitieux et les activités de recherche qu’il soutient contribuent à l’amélioration de la qualité des soins au bénéfice des patients», a souligné son directeur scientifique, le Dr William D. Fraser. L’équipe du CRCHUS s’est également dite fière de ses chercheurs qui ont réussi à démontrer leur leadership dans un contexte où les axes de recherche ont été réduits de 12 à 6 en 2012.
 

30 juillet – L’UdeS reçoit la plus grande subvention de recherche de son histoire

L’Université de Sherbrooke a reçu la plus grande subvention de recherche de son histoire afin de démarrer une initiative qui doit accélérer le développement de technologies quantiques. Ce sont 33,5 millions de dollars qui sont injectés par le gouvernement du Canada sur sept ans dans le cadre du projet De la science quantique aux technologies quantiques, un montant qui provient du Fonds Apogée Canada créé par Ottawa.
 

Université de Sherbrooke (Divers)

6 juin – Encore cinq ans de formation médicale à Saguenay

L’avenir du programme de formation médicale à Saguenay est assuré pour les cinq prochaines années. L’entente signée en 2006 a été reconduite.

La faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke, l’Université du Québec à Chicoutimi et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont choisi de poursuivre dans cette voie.
 

14 juin – De plus en plus d’étudiants sollicitent l’aide de psychologues

Depuis 2005, le nombre de demandes à l’UdeS pour un suivi psychologique a doublé. Même constat pour les consultations ponctuelles. Au Cégep de Sherbrooke (où 587 dossiers ont été ouverts en 2014-2015, comparativement à 59 en 1979-1980), le chef d’équipe du service d’aide psychosociale croit qu’on ne peut pas attribuer cette hausse à une cause.

21 août – La facture des étudiants augmentera cet automne

La facture des étudiants de l’Université de Sherbrooke augmentera cet automne : l’UdeS espère ainsi récupérer une somme d’environ 2 M$. Comme il s’agit de frais institutionnels non obligatoires (FINO), les étudiants auront toutefois la possibilité de ne pas payer ces frais. L’augmentation pourrait représenter une centaine de dollars par année.

22 août – Frais en hausse à l’UdeS : le REMDUS réplique

Le Regroupement des étudiants de maîtrise, de diplôme et de doctorat de l’Université de Sherbrooke (REMDUS) demande à la direction de l’UdeS de faire disparaître les frais institutionnels non obligatoires (FINO) dès qu’il y aura un réinvestissement.

«On veut l’assurance que c’est temporaire», réagit le vice-président aux affaires politiques et externes du REMDUS, Guillaume Raymond.
 

23 août – Des tablettes pour les futurs médecins

Fini le papier pour les nouveaux étudiants de la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke. Dorénavant, la vingtaine de cartables de note de cours, ainsi que les nombreux livres achetés durant les quatre années d’études sont remplacés par une tablette électronique, une première au Canada.

 

25 août – Rentrée dans le District de l’Université : Appel au bon voisinage

Grâce à une communication rétablie avec la direction de l’Université de Sherbrooke après une rentrée scolaire difficile l’an dernier, le conseiller municipal du district de l’université Jean-François Rouleau est confiant que la rentrée universitaire se déroule positivement cette année.

La Ville de Sherbrooke a lancé hier une campagne de bon voisinage visant à favoriser la cohabitation entre les étudiants et les résidents du secteur universitaire.
 

Université (Divers)

29 mai – L’UQAM se relancerait dans l’immobilier

Dix ans après sa désastreuse aventure immobilière, l’Université du Québec à Montréal (UQAM) songe à nouveau à se lancer dans la construction d’un nouveau pavillon, cette fois aux abords du métro Saint-Laurent.
 

2 juin – Nunavut: Nouveau pas vers l’instauration d’une première université

Le gouvernement du Nunavut a franchi une nouvelle étape en vue de la création d’une université sur son territoire ; il lancera prochainement une étude de faisabilité sur le projet.

La commissaire Nellie Kusugak a annoncé la nouvelle dans son discours traditionnel pour ouvrir la prochaine session de l’Assemblée législative du Nunavut
 

9 juin – Université McGill – Les 750 000 $ de l’ex-rectrice suscitent l’indignation

Les généreux avantages financiers dont jouissent les recteurs au moment de quitter leurs fonctions créent une fois de plus colère et indignation. L’ex-principale de l’Université McGill a touché plus de 750 000 $ depuis 2013, une somme jugée « indécente » par le Parti québécois alors que les universités sont confrontées à des compressions budgétaires sans précédent.
 

11 juin – Politique en matière de relations de presse à l’UQTR – Le droit à l’expression brimé selon les professeurs

Le Syndicat des professeur(e)s de l’Université du Québec à Trois-Rivières entend contester la nouvelle politique en matière de relations de presse adoptée en mars dernier par le conseil d’administration de l’Université.

«Ce qui nous inquiète, c’est cette volonté de centraliser au service des communications tout ce qui peut concerner la liberté de s’exprimer des professeurs», explique le président du Syndicat, Ismaïl Biskri.

 

19 juin – Université Laval: trois démissions à la haute direction

Trois membres de l’équipe de direction du recteur Denis Brière quittent le navire, dont la vice-rectrice à la recherche et à la création, Sophie D’Amours. Un départ qui surprend la communauté universitaire.

Outre Mme D’Amours, qui retourne à ses activités de recherche en génie industriel, deux autres membres de la haute direction choisissent de prendre leur retraite. Il s’agit du vice-recteur adjoint à la recherche Denis Mayrand et de la vice-rectrice adjointe aux ressources humaines Mireille Létourneau. Trois des douze membres de l’équipe de M. Brière démissionnent donc avant l’échéance de leur mandat, en 2017.

 

13 juillet – Une université francophone… virtuelle

Une nouvelle université de langue française en Ontario? Un voeu pieux? Une nécessité?

Il est vrai que la minorité anglophone du Québec est mieux desservie par ses trois universités subventionnées. Que le Nouveau-Brunswick a une université de langue française. Et, depuis quelques années, le Manitoba.

L’Université d’Ottawa, une université bilingue, celle à Hearst et son campus à Timmins, plus le collège Glendon à Toronto: tout cela ne compte pour rien dans l’esprit d’un grand nombre de nos institutions (même le quotidien LeDroit) poussées par le mouvement des étudiants franco-ontariens. Toutes proclament avec force la nécessité de mettre sur pied une nouvelle université gérer par les Franco-Ontariens pour les Franco-Ontariens. On propose la construction d’un campus dans les environs de Toronto.

 

22 juillet – Fin de l’injonction à l’UQAM

L’injonction qui interdisait le blocage des locaux de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) a été levée le 6 juillet, soit avant sa date d’échéance. Elle devrait prendre fin mardi, mais l’établissement a accepté « d’un commun accord avec les associations étudiantes de se désister de ses procédures d’injonction », a indiqué au Devoir sa porte-parole, Jenny Desrochers.

Le 1er avril dernier, la Cour supérieure avait ordonné à cinq associations de cesser de bloquer l’accès aux salles de cours, au risque d’être accusées d’outrage au tribunal. Cette injonction provisoire de 10 jours avait ensuite été prolongée le 13 avril, et ce, jusqu’au 21 juillet.
 

9 août – Double rémunération pour un vice-recteur de l’Université Laval

Edwin Bourget, qui a été réembauché par l’Université Laval comme vice-recteur, touche à la fois sa rente de retraite et un salaire annuel de 190 000 $, a appris Le Journal.

M. Bourget a pris sa retraite de l’Université Laval en 2010, après trois ans comme vice-recteur à la recherche et à la création. À la suite de la démission de Sophie D’Amours, qui a occupé les mêmes fonctions jusqu’à tout récemment, Edwin Bourget a été réembauché comme vice-recteur. Il est en poste depuis le 1er juillet.

 

14 août – L’université de Californie autorise ses étudiants à choisir entre six identités de genre

Dès la rentrée d’automne, les différents campus de l’université de Californie (UC) permettront à leurs étudiants de choisir parmi six identités de genre lors de leur inscription s’ils le souhaitent. Sur le formulaire, il sera possible de cocher la case homme, femme, homme transgenre, femme transgenre, queer ou identité différente.
 

19 août – UdeM – Le ministre Barrette imposé aux étudiants de médecine

Des étudiants de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal sont obligés d’assister à une conférence donnée par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, sur l’avenir de la médecine au Québec. Cette situation sème la pagaille dans les milieux de stage et est décriée par plusieurs médecins et étudiants qui tentent d’organiser la riposte, a appris Le Devoir.
 

20 août – L’UdeM n’imposera pas Barrette, finalement…

L’Université de Montréal fait volte-face et retire l’obligation pour un groupe d’étudiants en médecine d’assister à la conférence du ministre de la Santé Gaétan Barrette sur le rôle du médecin et l’avenir de la médecine au Québec lundi prochain.

Compte tenu de la controverse créée par le fait que cette activité était obligatoire pour les étudiants externes seniors, une décision a été prise pour la rendre optionnelle, comme c’est le cas pour tous les autres étudiants, écrit la doyenne de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, Hélène Boisjoly, dans une note envoyée aux membres de la faculté mercredi.
 

Éducation

26 mai – Les Québécois jugent que l’école publique n’est «pas une priorité pour le gouvernement»

L’éducation n’est pas une priorité pour le gouvernement Couillard, estiment une majorité de Québécois, selon un sondage SOM mené pour le compte de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE).

Pas moins de 52 % des Québécois jugent que l’école publique «ne constitue pas une priorité pour le gouvernement» libéral, selon ce coup de sonde qui porte sur l’éducation, mené alors que les enseignants sont à couteaux tirés avec le ministre de l’Éducation en raison des présentes négociations pour le renouvellement de leur convention collective.

20 août – Négociations sectoriellesVers une rentrée mouvementée dans les cégeps

Les négociations n’ont peut-être pas pris de vacances, comme le martelait en juin dernier le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux. Mais elles ont piétiné, si l’on en croit la partie syndicale. Plusieurs syndicats locaux de cégeps ont donc déjà annoncé des perturbations lors de la rentrée collégiale de la semaine prochaine.
 

23 août – Les profs accentueront les moyens de pression à la rentrée

Déçue du peu de progrès à la table de négociation sectorielle, l’Alliance des syndicats des professeurs de cégep (ASPPC) accentuera les moyens de pression alors que s’amorce lundi la rentrée dans la plupart des collèges.

L’Alliance, qui regroupe des syndicats CSN et CSQ, lancera dans une dizaine de jours la phase deux de ses moyens de pression dits légers, qui se traduit notamment par la remise tardive de documents exigés par les administrations et la possibilité de perturber des activités pédagogiques.
 

24 août – La FECQ suggère de suivre une session en région

Les associations étudiantes membres de la Fédération étudiante collégiale du Québec suggèrent au gouvernement du Québec de faciliter la mobilité interrégionale pour les cégépiens.

Réunie pour son 82e congrès annuel au cégep de Chicoutimi, à Saguenay, la FECQ, qui représente 65 000 étudiants de 21 cégeps, a adopté un train de suggestions en matière de jeunesse qui seront présentées au gouvernement Couillard dans le cadre de la nouvelle Politique québécoise pour la jeunesse.
 

26 août – Négociation collective: le milieu de l’éducation se signale

la veille de la rentrée scolaire, les syndiqués de l’éducation fourbissent leurs armes : ils étaient près d’une centaine, mardi matin, devant les bureaux montréalais de Philippe Couillard, afin de rappeler au premier ministre que l’automne s’annonce mouvementé alors que les négociations entre Québec et les syndicats de l’enseignement sont au point mort depuis de nombreux mois. Les membres des fédérations des syndicats de l’enseignement (FSE), du personnel de soutien scolaire et de l’éducation du Québec, toutes affiliées à la Centrale des syndicats du Québec, promettent de « poursuivre la bataille » entamée au printemps dernier, en multipliant les moyens de pression.
 

27 août – Frais scolaires en hausse – Québec n’est pas prêt à agir

Le gouvernement s’inquiète des hausses de facturation de toutes sortes imposées aux parents pour la rentrée par les commissions scolaires, mais n’est pas prêt à agir.

Le ministre de l’Éducation, François Blais, a réagi, mercredi, aux reportages sur la rentrée qui font état de l’augmentation des frais exigés des parents. Oui, il dit être préoccupé, mais n’annonce pas de changements « pour le moment.
 

Politique

Québec

31 mai – Des élus scolaires demandent au ministre de renoncer à abolir leurs élections

La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) demande au gouvernement provincial de renoncer à son intention d’abolir la démocratie scolaire et de tenir une consultation publique sur l’avenir du système d’éducation.

Plus de 200 délégués des commissions scolaires membres de la FCSQ ont adopté à l’unanimité une résolution à cet effet samedi à Laval, dans le cadre de leur assemblée générale annuelle.
 

1 juin – QS se positionne sur des enjeux féministes

Les femmes étaient au centre du congrès annuel de Québec solidaire (QS) qui a adopté ce week-end plusieurs résolutions pour les placer au centre de futures actions gouvernementales. La plate-forme de QS veut par exemple favoriser la parité à l’Assemblée nationale et la syndicalisation des secteurs d’emplois traditionnellement féminins.
 

2 juin – Décès de Jacques Parizeau – Le Québec salue un géant

 

6 juin – Une politique contre le harcèlement sexuel à l’Assemblée nationale

Les élus ou employés de l’Assemblée nationale victimes de harcèlement sexuel auront désormais des ressources à leur disposition à la suite de l’entrée en vigueur d’une nouvelle politique en la matière.

Ainsi, un cadre visant à traiter de façon confidentielle les plaintes des victimes potentielles devrait être mis en place dans le cadre de cette politique, dont les détails ont été dévoilés vendredi.
 

6 juin – Secteur public – Le front commun syndical prépare la grève pour l’automne

Le front commun syndical fourbit ses armes en vue d’une grève l’automne prochain dans le secteur public.

En conférence de presse à Québec vendredi matin, les chefs syndicaux ont indiqué que rien n’avance aux tables de négociations qui ont été entreprises en début d’année.

« On fait face à un blocage important », a déclaré la vice-présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Francine Lévesque.
 

6 juin – Forage à Cacouna – Le PQ demande la démission d’Heurtel

L’opposition officielle demande la démission du ministre de l’Environnement, David Heurtel.

Le ministre a manqué à ses responsabilités parlementaires élémentaires, soutient le Parti québécois, à la suite du dépôt, cette semaine, d’un rapport sévère sur l’émission des certificats d’autorisation dans le projet controversé de terminal pétrolier de TransCanada à Cacouna, dans le Bas-Saint-Laurent, un projet qui est maintenant abandonné.
 

8 juin – Sommet de Paris – Les provinces feront contrepoids à Ottawa, estime Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard s’attend à ce que les provinces les plus populeuses fassent contrepoids au gouvernement conservateur de Stephen Harper lors du Sommet de Paris sur les changements climatiques.

La Presse canadienne a appris que le Canada et le Japon ont oeuvré en coulisses pour tenter d’atténuer la portée du communiqué final de la réunion du G7, en Bavière, sur les réductions d’émissions de gaz à effet de serre.

Philippe Couillard affirme toutefois que la communauté internationale est bien au fait de ce qu’il appelle « le décalage » entre Ottawa et plusieurs provinces.
 

9 juin Projet de loi 20 – Fournier refuse de brandir la menace de bâillon

L’étude détaillée du projet de loi 20 relatif à la tâche des médecins et à la procréation assistée ne sera pas terminée d’ici la fin de la session parlementaire vendredi. Mais le leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, refuse d’évoquer le recours au bâillon pour forcer son adoption rapide.
 

9 juin – Élections partielles – Un doublé pour les libéraux

Le Parti libéral a finalement réussi à arracher la circonscription de Chauveau à la Coalition Avenir Québec (CAQ) en faisant élire Véronyque Tremblay lundi soir. Cette victoire s’ajoute à celle – sans surprise – de Jean-Talon où Sébastien Proulx l’a également emporté.
 

10 juin – Funérailles d’État – Ultime adieu à Jacques Parizeau

Le glas de l’église Saint-Germain d’Outremont a sonné mardi après-midi, appelant à saluer la mémoire d’un homme d’État plus grand que nature, Jacques Parizeau.
 

10 juin – Projets de lois – Québec s’attaque à la radicalisation et au voile intégral

Les discours haineux seront interdits explicitement au Québec, de même que l’incitation à la violence. Le niqab et la burqa seront quant à eux chassés des services publics.

Ces mesures font partie de deux projets de loi déposés mercredi par la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.
 

10 juin – Une commission parlementaire sur les paradis fiscaux à l’automne

Les parlementaires de l’Assemblée nationale vont se pencher cet automne sur les paradis fiscaux auxquels recourent les plus fortunés et les multinationales pour échapper au fisc.

Les pertes fiscales attribuables aux paradis fiscaux ne sont pas connues au Québec, mais selon le président de la Commission des finances publiques, Raymond Bernier, elles doivent constituer une partie « non négligeable » des 3,5 milliards que le trésor public a perdus en 2012, toutes sources d’évasion et d’évitement fiscaux confondues.
 

13 juin – Québec veut retarder l’âge de la retraite

Le ministre des Finances, Carlos Leitão, a prévenu samedi qu’il est inévitable que le gouvernement repousse l’âge normal de la retraite compte tenu de l’augmentation de l’espérance de vie de la population.
 

14 juin – Le Québec va accueillir davantage d’immigrants

Le Québec va bientôt accueillir davantage d’immigrants. C’est ce qu’a annoncé dimanche le premier ministre Philippe Couillard, en point de presse, en marge du 32e congrès des membres du Parti libéral du Québec (PLQ)
 .

15 juillet – Jean-Martin Aussant prendra la tête du Chantier de l’économie sociale

Après son « exil » de deux ans à Londres, c’est en tant que directeur général du Chantier de l’économie sociale que Jean-Martin Aussant reviendra au Québec.

Le Chantier de l’économie sociale a confirmé mardi après-midi les informations rapportées par La Presse plus tôt dans la journée : M. Aussant remplacera l’actuelle présidente-directrice générale de l’organisation, Nancy Neamtan.
 

20 juillet – Les jeunes péquistes militeront pour la gratuité scolaire

Le Comité national des jeunes du Parti québécois, nouvellement élu, se prépare à visiter les établissements scolaires du Québec dès la rentrée des classes pour parler d’indépendance, mais aussi d’austérité et de gratuité scolaire. Ils se coordonneront avec la tournée sur l’indépendance du chef du Parti québécois (PQ), Pierre Karl Péladeau. En faisant équipe, M. Péladeau et les jeunes devront toutefois s’entendre sur la façon dont la gratuité scolaire sera abordée, puisque M. Péladeau n’a pas pris position en faveur de cette question.
 

23 juillet – Exploration minière – Québec a perdu 1,4 milliard en douze ans

Le gouvernement du Québec a englouti plus de 1,7 milliard de dollars dans l’exploration minière de 2000 à 2011. En contrepartie, il a touché quelque 300 millions en impôts durant la même période (12 ans), pour une dépense nette de 1,4 milliard. Pour chaque dollar gagné, Québec a ainsi déboursé 5,70 $.
 

29 juillet – Secteur public – Le processus de négociation passe à la vitesse accélérée

Le processus de négociation visant à renouveler les conventions collectives des employés du secteur public accélère.

Même si un gouffre les sépare, les deux parties semblent déterminées à mettre les bouchées doubles en vue de trouver un terrain d’entente et ainsi éviter le déclenchement d’une grève qui pourrait débuter en toute légalité dès la mi-septembre.
 

12 août – Pierre Duchesne devient chef de cabinet de Pierre Karl Péladeau

L’ex-député Pierre Duchesne dirigera le cabinet du chef de l’opposition officielle et leader du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau.

Ancien journaliste à Radio-Canada, M. Duchesne a été ministre de l’Enseignement supérieur au sein du bref gouvernement de Pauline Marois entre 2012 et 2014.
 

15 août – Les bibliothèques des ministères écopent

Une vaste restructuration des bibliothèques des ministères et organismes du gouvernement risque d’entraîner la fermeture d’une série de centres de documentation au sein de l’État québécois, a appris Le Devoir.

La bibliothèque du ministère de la Santé et des Services sociaux — le plus important ministère du Québec — doit fermer ses portes dès le mois prochain, ce qui entraînera une perte d’expertise « irremplaçable » pour les gestionnaires, les chercheurs et les étudiants du domaine de la santé, déplorent des sources qui connaissent bien le dossier.

18 août – Le ministère de la Santé défend la fermeture de sa bibliothèque

La bibliothèque du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), qui fermera ses portes le 25 septembre, aurait nécessité d’importants travaux pour renforcer le plancher en raison du poids des milliers de documents.

« Pour la sécurité des employés, le MSSS a été informé de son obligation de renforcer à grands frais la structure du plancher au 1075, chemin Sainte-Foy où est actuellement logée la bibliothèque (vu la lourdeur des documents) », indique Noémie Vanheuverzwijn, porte-parole du ministère.
 

15 aôut Changement de sexe Massé presse Québec de finaliser le dossier

L’élue de Québec solidaire Manon Massé presse le gouvernement libéral de déposer une fois pour toutes le règlement facilitant le changement de nom auprès de l’État civil pour les personnes transsexuelles ou transgenres.

Les personnes cherchant à faire reconnaître leur identité sexuelle pâtissent du « flou juridique » qui a cours depuis l’adoption de la Loi modifiant le Code civil en matière d’état civil, de successions et de publicité des droits, en décembre 2013. Une personne majeure dont l’identité sexuelle ne correspond pas à la mention de sexe figurant à son acte de naissance peut dorénavant en obtenir la modification, par demande au directeur de l’état civil, sans traitement médical ou intervention chirurgicale, prévoit la législation.
 

15 août – Québec veut plus de véhicules électriques

Dans un but commun de promouvoir l’utilisation de la voiture électrique, le groupe écologiste Équiterre et le gouvernement du Québec invitent les citoyens à venir essayer, et adopter, la voiture électrique.

Les « Rendez-vous branchés » se tiendront d’abord à Magog le 12 septembre, puis se déplaceront à Lévis le 19, en matinée, à Victoriaville le 19, en après-midi, puis dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies, à Montréal, le 23 septembre.
 

22 août – Négociations: différend sur les services essentiels

Le Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) accuse le gouvernement de « mettre du sable dans l’engrenage » et de lui tendre un « piège à cons » pour retarder la tenue d’une grève dans les prochains mois. Les deux parties se sont affrontées devant la Commission des relations du travail, à Québec, vendredi, sur la façon d’assurer les services essentiels en cas de conflit de travail. Actuellement, les négociations en vue du renouvellement de la convention collective se poursuivent, mais un gouffre sépare les parties, ce qui laisse présager la mise en oeuvre de moyens de pression cet automne.
 

25 août – Jean-François Lépine nommé représentant du Québec en Chine

Après une longue carrière de grand reporter autour du globe, le journaliste et animateur Jean-François Lépine va dorénavant représenter le Québec en Chine.

Il dirigera les trois bureaux du Québec en Chine, installés à Pékin, Shanghai et bientôt dans la province du Shandong, une région qui regroupe près de 100 millions de personnes. Le Québec y a trois bureaux, mais n’a toujours pas choisi de créer une délégation générale dans ce pays.
 

Canada

26 mai – Financement de Radio-Canada – Le NPD et le PLC répondent à l’appel de Québec, tandis que le PCC décline

Québec s’est déplacé jusqu’à Ottawa pour sommer les partis fédéraux de réinvestir chez Radio-Canada. Si néodémocrates et libéraux promettent toujours de rétablir le financement de la société d’État, les conservateurs ont refusé de rencontrer le ministre québécois Jean-Marc Fournier.
 

29 mai – Peter MacKay quitte la vie politique

 

10 juin – Gilles Duceppe annonce son retour à la tête du Bloc

 

15 juin – Aide internationale: un financement déjà faible «en déclin»

La contribution financière du Canada en matière de développement international, déjà « relativement faible », est « en déclin », reconnaît-on dans un document gouvernemental confidentiel.

Le ministère du Développement international dit aussi, dans une note de breffage obtenue par La Presse canadienne, qu’il n’y a « aucun plan » de mise en oeuvre nationale du programme de développement international pour l’après-2015.
 

20 juin – James Moore quitte la vie politique

 

22 juin – L’Alberta présente ses excuses aux victimes des pensionnats autochtones

La première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, a présenté lundi les excuses solennelles de la province à tous les Indiens, Métis et Inuits victimes d’abus dans des pensionnats fédéraux, et elle a exhorté Ottawa à mettre sur pied une commission d’enquête nationale sur les femmes autochtones disparues ou assassinées au pays.
 

23 juin – Registre des armes – Ottawa remet les données québécoises à la Cour fédérale

Le gouvernement fédéral a remis à la Cour fédérale les données québécoises du registre des armes d’épaule, mardi matin.

Ottawa avait jusqu’à 10h pour remettre un disque dur externe contenant ces données, avait ordonné la veille le juge Luc Martineau. Un représentant du gouvernement l’a finalement fait peu avant l’échéance, soit vers 9 h 30, a confirmé un conseiller juridique de la Cour fédérale.
 

7 juillet – La citoyenneté canadienne menacée chez ceux qui ont la double nationalité

Certaines communautés culturelles craignent d’être stigmatisées par la nouvelle loi qui permet depuis le mois dernier au gouvernement de dépouiller de sa citoyenneté un Canadien jouissant de la double nationalité qui aurait commis un crime grave.

Lors de séances de discussions menées l’an dernier au sein de groupes échantillons, les participants de pays qui offrent la double nationalité — comme l’Inde ou les Philippines — craignaient que ce statut les rende plus vulnérables au profilage, indiquent les comptes rendus publiés dans un rapport au ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration.
 

21 juillet – Ontario – Les Canadiens à l’étranger n’auront plus le droit de vote

Il serait injuste, pour les Canadiens qui résident au pays, d’accorder le droit de vote aux élections fédérales à ceux qui sont installés à l’étranger depuis plus de cinq ans, a statué lundi la Cour d’appel de l’Ontario.

Dans sa décision — partagée, toutefois —, le plus haut tribunal de l’Ontario renverse ainsi un jugement de première instance qui avait invalidé l’an dernier la disposition mise en place dans la Loi électorale en 1993, qui toucherait plus d’un million d’expatriés « de longue date ».
 

23 juillet – Nations unies – Le Canada épinglé pour les inégalités frappant la minorité autochtone

Le Comité des droits de l’homme de l’ONU a épinglé le gouvernement canadien jeudi sur les nombreuses inégalités frappant les populations autochtones, les violences faites aux femmes et les détentions abusives de réfugiés ou d’immigrants.

Ce comité international, composé d’experts indépendants, examine le respect des obligations imposées par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
 

24 juillet  – Harper impose un moratoire sur les nominations au Sénat

Un moratoire sera imposé sur les nouvelles nominations au Sénat, a annoncé vendredi le premier ministre Stephen Harper, durant une rare période de questions en conférence de presse à Regina.

Le premier ministre a affirmé que les Canadiens étaient clairement insatisfaits du Sénat non élu et non redevable, et que son gouvernement ne ferait rien qui puisse renforcer le statu quo.