Quoi faire en présence d’un tireur actif ?


Mesures d’urgence : des partenaires du milieu de l’éducation de la région de l’Estrie s’unissent pour outiller leur communauté

Même si les risques de se retrouver en présence d’un tireur actif sont peu probables, aucun milieu n’est à l’abri. Il faut savoir se préparer au pire. C’est ce qui a mené plusieurs partenaires du milieu de l’éducation de la région de l’Estrie à bonifier leur programme de gestion des mesures d’urgence en se dotant d’une vidéo résumant les actions à prendre en cas de menace venant d’un tireur actif.

 

Fuir, se barricader, combattre

Créée à l’initiative de la Division de la sécurité et prévention de l’UdeS et en collaboration avec le Service de police de la Ville de Sherbrooke, cette vidéo présente les meilleurs comportements à adopter dans de telles situations soit Fuir, se barricader, combattre. À travers des animations, un représentant du Service de police de Sherbrooke donne les consignes de base et présente les actions à prendre en cas de menace venant d’un tireur actif. « Les policiers sont formés et prêts à agir rapidement afin de neutraliser la menace que représente un tireur actif. Toutefois, il est important que tout le monde sache comment faire face à une telle situation d’urgence. La prévention et la sensibilisation par les partenaires sont des étapes cruciales pour mener à bien de telles interventions » affirme Patrick Roy, capitaine par intérim et commandant du Groupe d’Intervention du Service de police de la Ville de Sherbrooke.

Cet outil est destiné à la communauté étudiante, aux intervenants ainsi qu’aux membres du personnel des établissements scolaires secondaires, collégiaux et universitaires. « Tout comme ses partenaires, l’Université de Sherbrooke a le souci constant d’assurer la protection des personnes au sein de l’institution, en fournissant un environnement de travail, d’étude et de recherche sécuritaire, explique Martin Buteau, président du comité de coordination du plan des mesures d’urgence de l’UdeS, recteur adjoint et vice-recteur aux ressources humaines et financières. Avec nos partenaires, nous voulions déployer – de manière proactive – un moyen de communication de masse efficace visant à faire face à une telle menace, et ce, peu importe dans quelle institution la personne se trouve. Nous avons réussi à uniformiser nos pratiques. »

 

Intérêt collectif

Cette vidéo a été réalisée en concertation avec l’Association des écoles privées de l’Estrie, Bishop’s College School, le Cégep de Sherbrooke, Champlain College, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, la Commission scolaire Eastern Townships, l’Université Bishop’s et l’Université de Sherbrooke.

Chacun des partenaires l’utilisera en fonction du protocole de mesures d’urgence de son établissement. De plus, cette vidéo novatrice pourrait ouvrir la porte à une utilisation par d’autres établissements d’enseignement et à un rayonnement au-delà des territoires desservis par les partenaires. Le choix de la produire sous forme d’animation, appuyée par un représentant du Service de police, favorise ce désir d’uniformiser le message pour toutes les institutions, de généraliser le contexte et de créer un intérêt collectif.

 

Bonifier les boîtes à outils

Le lancement de cette vidéo coïncide avec le déploiement des applications de sécurité développées par l’Université Bishop’s et l’Université de Sherbrooke. Elle est un exemple concret qui viendra bonifier les boîtes à outils qui sont mises à la disposition des étudiants et du personnel des institutions d’enseignement.

L’application bidirectionnelle SécuritéUdeS permet d’être alerté rapidement ou de prévenir les services de sécurité d’une situation d’urgence sur les 3 campus de l’Université. Les fonctionnalités comprennent notamment un accès facile à des ressources de soutien, à des notifications d’urgence et à une boîte à outils.

 

Informations complémentaires