Ensemble pour l’Université : un bon départ


Hier s’est close la série d’activités présentée par Ensemble pour l’Université ! qui visait à informer la communauté universitaire sur les impacts des coupes budgétaires. Voici un retour sur cet événement rassembleur et motivant.

 

Ensemble pour l’Université ! débutait le mercredi 26 novembre par une soirée d’informations réunissant tous les regroupements de l’Université de Sherbrooke. Lors de cette présentation, le REMDUS, la FEUS, le SAREUS, l’APAPUS, le SPPUS, le SCCCUS, l’AIPSA et le SEESUS ont pris la parole afin de se présenter et de discuter des impacts des coupes budgétaires sur leurs activités.

 

 

Inquiétudes, morosité, découragement se dégageaient des constats alarmants présentés par les différentes parties. Bien que les emplois non renouvelés ou abolis et les charges de travail grandissantes étaient souvent été mentionnés, c’est surtout l’impact du contexte d’austérité sur la qualité de l’enseignement supérieur qui a été le point central. En effet, les estimations qui ont été exposées prétendent que l’offre de cours a diminué de 118 cours, et ce, en un an seulement. Comme l’ont répété plusieurs: il n’est plus possible de « couper dans le gras ». L’heure est au réinvestissement et il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

 

 

Le président du REMDUS, Steve St-Pierre (à droite), serrant la main de Charles Routhier, responsable à l'exécutif de la FEUS (à gauche)

Le président du REMDUS, Steve St-Pierre (à droite), serrant la main de Charles Routhier, responsable à l’exécutif de la FEUS (à gauche)

 

 

Le lendemain, jeudi 27 novembre, les activités se poursuivaient dès 10 h avec un panel de conférenciers et conférencières traitant des conséquences des coupes budgétaires sur le réseau universitaire du Québec. Par la suite, une manifestation contre les coupures budgétaires s’est mise en branle sur le campus et a réuni un peu plus de 200 personnes.

 

Le système d’éducation tel qu’il était est maintenant en péril. Le point de rupture a été atteint et il est du devoir de tout un chacun de protéger ce bien commun. Ensemble pour l’Université! se termine, mais le combat contre l’austérité ne s’arrête pas là. D’ailleurs, des manifestations importantes contre l’austérité s’organisent du côté de Montréal et de Québec pour ce samedi 29 novembre. Vous voulez joindre votre voix à ce mouvement de mécontentement général? Un transport sera fourni à partir de Sherbrooke ce samedi aux alentours de 10 h pour vous rendre à ces manifestations. Pour en profiter, passez vous inscrire au local du REMDUS (E1-115) ou faites-le directement en ligne.

 

 

Les groupes qui étaient présents à la soirée d’information

  • REMDUS (Regroupement des étudiantes et des étudiants de maîtrise, de diplôme et de doctorat de l’Université de Sherbrooke)
  • FEUS (Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke)
  • SAREUS (Syndicat des auxiliaires de recherche et d’enseignement de l’Université de Sherbrooke)
  • APAPUS (Association du personnel administratif et professionnel de l’Université de Sherbrooke)
  • SPPUS (Syndicat des professeures et professeurs de l’Université de Sherbrooke)
  • SCCCUS (Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Sherbrooke)
  • AIPSA (Association des ingénieurs-professeurs des sciences appliquées)
  • SEESUS (Syndicat des employées et employés de soutien de l’Université de Sherbrooke)